L’anticonte

jeudi 14 février 2013
par  Stéphane Bréard

L’anti-conte

 

Il y a longtemps, bien longtemps

Il y avait une bergère

Qui gardait ses moutons bêlants

Dans une clairière

 

Les moutons étaient tout pelés

Et la bergère était affreuse

Laide, les cheveux mal peignés

Et paresseuse

 

Le fils du roi vint à passer

C’était un parfait imbécile

Il n’était ni beau ni bien fait

Ni juvénile

 

Et comme il était de surcroît

Myope comme une théière

Il passa sans voir le minois

De la bergère

 

Laquelle à ce moment précis

Cherchait un pou dans son corsage

Ce qui fait qu’elle ne le vit

Pas davantage

 

Le fils du roi obtint la main

D’une cousine abominable

Et la bergère épousa un

Garçon d’étable

 

Et tout s’étant ainsi passé

Avec la plus saine logique

Sans le concours d’aucune fée

Au don magique

 

Ils furent très malheureux

Et n’eurent pas un seul enfant

C’est ainsi qu’il faut raconter

Aux petits enfants les légendes

Si vous désirez éviter

Qu’ils vous en redemandent

 

Jacques Faizant

 

 

 

 

 

 

 


Audio

MP3 - 756.7 ko


Commentaires